La science-fiction au quotidien

Deux radios-réveils synchronisés depuis peu, l’un dans la chambre, l’autre dans la cuisine, qui ne donnent déjà plus la même heure. Le décalage se compte en minutes.

Je conclus d’abord à la défaillance technique, une histoire de seconde mal calibrée.

Mais si c’était l’effet d’une distorsion de la gravité ? D’une courbure anormalement prononcée de l’espace temps, juste-là, au beau milieu de l’appartement ?

En d’autres termes : vis-je au bord d’un trou noir ?