L’écrivain maudit en tweets