Reconversion

La reconversion de l’écrivain maudit

L’écrivain maudit estime, à l’instar de Rimbaud, qu’il a fait le tour des Lettres. Il s’ennuie et réfléchit sérieusement à se reconvertir dans le trafic d’armes.

Mais en plagiant ainsi son prestigieux prédécesseur, il se condamne à n’être qu’une pâle copie, un paresseux usurpateur devant la postérité. Il faut innover, que diable, pour conquérir le privilège immortel de la commémoration !

L’écrivain maudit se choisit donc une carrière plus extravagante encore : il sera dealer de cocaïne.

mario-bros

Sur les réseaux

Premier essai

L’écrivain maudit se frotte les mains.

Il va rédiger un tweet du tonnerre, à l’humour ravageur, au style ciselé, au tel potentiel de viralité qu’il va faire le tour du Web, et populariser son travail auprès d’un si large public que les éditeurs lui mangeront dans la main, et le supplieront de publier avec eux son roman.

Zut, il envoie son tweet grêlé d’une impardonnable coquille. Encore raté.

Poursuivre la lecture →

marche-funebre-chopin

Un jour, sous un piano…

À l’écrivain maudit qui depuis dix ans rageusement noircissait tout le papier qui passait sous sa main, pondant sans relâche pamphlet sur pamphlet, l’éditeur invariable répondait que malheureusement la rencontre n’avait pas eu lieu – avec le texte, s’entend. Il ne fallait pas se décourager pour si peu : si ce n’était lui, ce serait un autre.

Poursuivre la lecture →