L’écrivain maudit fait des rencontres

Épisode 1

L’écrivain maudit rencontre un autre écrivain maudit. Mettant toute leur bonne volonté à communiquer ensemble, ils se jettent à la figure des noms d’écrivains qu’ils affectionnent.

L’un dit Proust ! L’autre répond Céline !

L’un dit Kafka ! L’autre répond Joyce !

L’un dit Dostoïevski ! L’autre répond Tolstoï !

L’un dit Melville ! L’autre répond Conrad !

L’un dit Vargas Llosa ! L’autre répond García Márquez !

L’un dit Sartre ! L’autre répond Camus !

Et ainsi de suite : rien à faire, ces deux-là n’ont rien à se dire.

Épisode 2

Au Leclerc, l’écrivain échoue au rayon « librairie » en cherchant son chemin vers les pizzas surgelées.

Devant lui, une bonne femme hésite entre un Marc Lévy et un Virginie Despentes.

L’écrivain maudit se doit d’intervenir : même parmi l’offre indigente du Leclerc, il peut encore soutenir le lecteur égaré, et l’encourager à faire le bon choix entre le pire et le moins mauvais.

Il alerte alors la bonne femme : « N’en prenez aucun, malheureuse, les deux sont absolument nuls ! »