Espace Détente Forme Liberté

À la recherche d'une forme

28 juin 2022

5/06/22

La piscine municipale de Vanves ferme pour quatre mois, pour travaux : « rénovation totale de son espace vestiaires, de ses sanitaires, de ses douches et de son contrôle d’accès » avec « un nouveau système de badge et des tripodes d’entrée mécaniques » (effet waouh garanti). Pour qui fréquente cette piscine, l’absurdité du projet saute aux yeux, l’espace vestiaires, les sanitaires, les douches et le contrôle d’accès étant tout à fait fonctionnels et en bon état. Mais j’ai déjà dit que dans ce coin du monde, comme en beaucoup d’autres, on a la fureur des travaux (de là à imaginer qu’il y a complaisance dans le vote des budgets afférents, il n’y a qu’un pas que pour ma part je m’empresse d’allègrement franchir).

Ce qui est amusant (enfin, pas très amusant en fait), c’est que j’ai eu l’occasion il y a deux jours d’aller en pleine nuit aux urgences pédiatriques de l’hôpital Antoine Béclère, à Clamart. Car figurez-vous qu’en notre pays sinistré, impossible de faire venir un médecin à domicile en pleine nuit, serait-ce pour une détresse respiratoire, à moins que votre enfant ait « les lèvres et le bout des doigts bleus », ce qui est le signe d’une mort imminente, auquel cas, oui, le médecin répartiteur du SAMU nous aurait envoyé quelqu’un, toute la cavalerie même : une ambulance (depuis que SOS Médecins n’existe plus, entre l’ambulance et rien, on ne trouve plus de moyen terme). Pour faire venir un médecin chez vous en pleine nuit, vous êtes donc prié de mourir.

Bref, je nous ai conduits aux urgences, ce qui m’a fait regretter d’avoir un peu picolé ce soir-là, mais comment aurais-je pu prévoir ? Et vous savez quoi ? Les urgences pédiatriques de Béclère — dont le personnel a été impeccable — c’est un taudis. Le délabrement de l’endroit saute aux yeux, comme saute aux yeux le fait que l’espace vestiaires de la piscine de Vanves ne nécessite aucune rénovation.

Pour ce qui me concerne, je m’en remettrai. Mon fils avait une laryngite, qui fut spectaculaire sur le coup, mais dont il a bien guéri. Pour nager, je vais désormais un peu plus loin, « au cœur de l’éco-quartier du Fort d’Issy », à la piscine Aquazena « d’inspiration Feng Shui », ce qui est une manière de dire qu’elle ressemble vaguement à un sanatorium, avec son système de badge, ses tripodes d’entrée mécaniques et son

ESPACE DÉTENTE

FORME

LIBERTÉ

(c’est écrit sur un mur, comme sur les murs de ces cuisines où l’on colle des lettres formant le mot « cuisine ») — détente, je veux bien, forme passe encore, mais liberté ? L’entrée de cette piscine, celle-ci n’étant pas publique, coûte deux fois plus cher. On fera avec.

Mais l’hôpital public, d’être un taudis : s’en remettra-t-il ?

Liberté

Last modified: 28 juin 2022