Reconversion

La reconversion de l’écrivain maudit

L’écrivain maudit estime, à l’instar de Rimbaud, qu’il a fait le tour des Lettres. Il s’ennuie et réfléchit sérieusement à se reconvertir dans le trafic d’armes.

Mais en plagiant ainsi son prestigieux prédécesseur, il se condamne à n’être qu’une pâle copie, un paresseux usurpateur devant la postérité. Il faut innover, que diable, pour conquérir le privilège immortel de la commémoration !

L’écrivain maudit se choisit donc une carrière plus extravagante encore : il sera dealer de cocaïne.

entretien-embauche

Un entretien d’embauche en Macronie (4/4)

Épisode 4 : Le théorème de Debord

 

Résumé de l’épisode précédent : Où l’entretien commence mal.

Il me faut bien avouer que je ne suis pas convaincant. Pris de court, la repartie plate, je me laisse chahuter, réduire à mes compétences techniques, ravaler au rang de grouillot logistique. Comme j’ai parlé le premier — erreur tactique aux conséquences lourdes — je reste un temps tributaire de la description que le recruteur m’a donnée du poste, description erronée bien sûr dont les approximations me valent encore quelques sarcasmes, car les recruteurs sont des jean-foutre, des ronds de cuir tirant leur rente des grandes chaises musicales entre cols blancs. Aucune chance de m’en sortir : même quand nous disons la même chose, elle est persuadée que dans sa bouche c’est grandiose, et dans la mienne, minable. À mesure que je me fais enfoncer, je ne trouve plus à opposer pour ma défense qu’un demi-sourire ironique, ainsi qu’un calme à toute épreuve.

Poursuivre la lecture →