Futur

Littérature du futur, ou le règne de la quantité

Résumé de l’épisode précédent : Où l’auteur éreinte un peu, entre autres, le pape français de « l’écriture sans écriture ».

Il se veut d’ailleurs à la pointe de la technique mais apparaît dépassé. Plus jeunes et baignant dans le code, ses émules rendent enfin pleinement effectif le concept d’« écriture sans écriture », grâce aux algorithmes.

Poursuivre la lecture →

écriture

L’écriture sans écriture

Résumé de l’épisode précédent : où l’auteur s’inquiète de ce que les sociologues se mêlent un peu trop de littérature, à laquelle ils sont pourtant désespérément insensibles.

Dans une sorte de mouvement contraposé, on trouvera les mêmes qui s’appliquent d’un côté à déprécier la valeur de toute tradition artistique, plaidant avec zèle de l’autre pour qu’on hisse au rang d’art : le jeu vidéo — on comprend d’ailleurs mal à quoi bon, puisqu’une fois celui-ci consacré, il faudrait implacablement le démolir ?

Poursuivre la lecture →