gag cosmique - escher

Gag cosmique

L’incommensurabilité de nos différentes échelles d’observation, depuis l’infiniment grand de l’univers jusqu’à l’infiniment petit de l’atome, en passant par l’horizon planétaire puis par les référentiels étroits de la perception humaine, sans même parler d’autres degrés intermédiaires (les perceptions animales et végétales) ni des échelons potentiels en-deçà (que nous cache encore le vide quantique ?) ou au-delà (l’univers exponentiel à plus de quatre dimensions)…

…Et si tout cela n’était au fond qu’un gag inexplicablement comique, un enchâssement infini de strates insensées, des hallucinations gigognes, une mise en abyme élevée à la puissance mise en abyme1, comme conçus exprès pour nous donner le vertige et rire à nos dépens ?

 

1 Mise en abymemise en abyme